vendredi 22 novembre 2019

Participation au concours de la tarte folle du salon Saveurs et Terroirs




Coucou,

A travers cet article, je vais vous parler de ma participation au concours de la Tarte folle de Savoie à Chambéry ....... 
"Réaliser une tarte folle avec au moins un ingrédient de la Savoie et réalisable en 2h", voilà tout un programme mais surtout une très belle aventure qui s'est ponctuée de la plus belle des manières : une victoire, ma première victoire en concours de pâtisserie et le déclic pour un autre défi !!!
RDV plus loin pour découvrir tous les secrets de cette aventure.

Passionnée de concours depuis 3 ans, en automne 2018 j'attends avec impatience le sujet de la troisième édition du Concours de Savoie. Hé oui, je l'ai déjà tenté les 2 premières fois  mais sans succès alors comme on dit : jamais 2 sans 3 mais surtout je ne reste jamais sur un échec, je suis donc à bloc pour me relancer à nouveau dans ce concours.

Petit retour en arrière sur mes 2 créations des années précédentes :
La première année, le thème était la revisite du biscuit de Savoie et j'ai donc créé et réalisé mon premier biscuit de Savoie dans lequel j'avais mis des zeste de citron vert et des éclats de noisettes.



Pour ceux que ça intéresse, cliquer sur ce lien pour avoir la recette :-).

La seconde année, le thème était le gâteau de voyage avec un ingrédient de Savoie et j'ai donc réalisé un cake à base de farine de châtaignes et de myrtilles en confit et fruits entiers.



Automne 2018, le sujet tombe "tarte folle de Savoie" et de suite il me plait. Pourquoi ? Parce qu'il ouvre la porte à toutes les folies et créations et si je participe à de nombreux concours depuis des années c'est en autre pour le plaisir de créer, de tester des accords, de réfléchir à différentes structures....
Et donc la machine va rapidement se mettre en marche de jour comme de nuit !!!
Je vais construire ma tarte en pensant aux 2h de réalisation si j'ai la chance d'être qualifiée pour les demi-finales mais surtout en associant des fruits de saison et de Savoie (la pomme et la noisette) avec un caramel onctueux. 
Je vais apporter de la folie à ma tarte en créant un croustillant pour la base à la place d'une pâte à tarte basique, en apportant une petite touche de mes montagnes en utilisant de l'huile essentielle de sapin et en la réalisant d'une forme ovale.
2 tests plus tard, ma tarte est créée et validée par mon cercle d'amis testeurs attitrés :-).
La voilà :



Je vais donc déposer mon dossier (photo et recette) sur le site du concours le dernier jour des inscriptions en croisant les doigts.
Quelques jours plus tard, le résultats des sélections av tomber, je fais partie des 4 finalistes avec cerise sur le gâteau,  2 copains que j'ai rencontrés sur d'autres concours.
Donc l'aventure s'annonce encore plus belle avec quelque soit le résultat, une belle aventure humaine. 
Maintenant que je suis qualifiée pour les demi-finales, j'ai 15 jours pour créer mon dessert de Noël qui devra toujours comporter un ingrédient de Savoie et une base de tarte et que je serais amener à réaliser en 2h30 si je me qualifie pour la finale.
Me revoilà partie en mode création , tests, retests.... de tous les concours que j'ai préparé jusqu'à ce moment, c'est le premier qui me demande autant d'heures  de travail car je sais ce que je ne veux pas faire (entremets dans un moule silicone comme on en voit très régulièrement) mais je ne sais pas qu'elle forme je veux avoir au final.
Je décide de rester sur les mêmes parfums (pommes, caramel, noisettes et sapin) mais travaillés sous d'autres formes.
Je vais réaliser en premier un entremets en forme de centre de table avec des bougies en biscuit mais le résultat ne sera pas celui attendu.
Je vais donc réfléchir à une autre forme rectangle en forme de bûche avec différentes couches de croustillant, moelleux, mousseux....
Les différentes couches sont rapidement validées mais j'hésite encore sur la forme.
Et puis flash du dernier jour, je ferais ce dessert en forme de triangle pour symboliser un sapin mais toujours avec les mêmes couches.
Bingo, je tiens mon dessert de Noël, plus qu'à assurer en demi-finales.

Direction Chambéry la veille du concours avec mon coffre plein, hé oui comme d'habitude j'ai déménagé ma cuisine :-).
Jour J, 7h30 du matin direction le salon Saveurs et terroirs où nous sommes super bien accueillis par Virginia la petite main qui organise ce concours de main de maitre. 
Découverte de la cuisine où nous allons réaliser notre tarte en 2h et agréablement surprise par la qualité des équipements. 
Puis arrivée des membres du jury avec :
- Mercotte que je connais bien pour l'avoir très souvent rencontré sur d'autres concours, 
- Patrick Agnellet, chef pâtissier à Annecy et La Clusaz,
- Claude, gagnant de l'année précédente et mon copain "de pâtisserie"
- des membres de France bleu Pays de Savoie

Nous voilà partie pour 2h de réalisation et tout se passe pour le mieux et je finis ma tarte quelques minutes avant le temps imparti. Mon adversaire du jour, Florent est aussi un copain "de pâtisserie" va aussi finir sa tarte dans les temps.
Place à la dégustation des membres du jury sans que l'on ne puisse y assister puis annonce du résultat : ma tarte est appréciée pour son croustillant, pour l'utilisation des fruits de saison et de Savoie et ma touche de sapin a été plus ou moins appréciée.
Bingo !!! Je suis sélectionnée pour la finale le lendemain où je vais affronter Xavier un autre copain "de pâtisserie" et qui m'a déjà battu en finale d'un autre concours amateurs donc l'heure de la revanche  a sonné :-).

Cette fois-ci, nous avons 2h30 pour réaliser notre dessert de Noël.
Me voilà partie en mode machine de guerre car j'ai 6 préparations à réaliser dans un certain ordre par rapport au temps de prise au froid et je m'interdis de ne pas finir mon dessert dans les temps.
Je vais donc enchaîner sans m'arrêter 1 minute ma ganache au sapin, mon caramel, ma pâte sablée aux noisettes, mon confit de pommes, mon biscuit viennois et ma brunoise de pommes. 
Tous se passe comme je veux mais je stresse jusqu'au moment du montage et ma grande question est : est-ce que ma ganache aura eu le temps de refroidir pour qu'elle puisse monter comme je le souhaite ???
Je commence donc le montage de mon sapin avec les différentes couches devant un public toujours plus nombreux et les membres du jury.
Arrive le moment de ma ganache à monter et je reste scotchée à mon kitchenaid pour voir si elle prend et bingo, ça le fait !!!! Je suis à 2 doigts de danser devant mon robot car à ce moment je me dis que toutes les chances sont avec moi :-).
Opération poche à douille, grande respiration et je me lance dans le pochage de ma ganache montée au sapin sur mon triangle de biscuit viennois.
A ce moment, j'entends Mercotte et Patrick Agnellet dire que mon pochage est très joli e digne d'un professionnel. 
YES et re YES :-)
Je finis en déposant quelques petits décors de Noël et c'est fini dans les temps.



Je me retourne enfin vers mon adversaire et néanmoins copain, pour voir son dessert de Noël et je découvre qu'il a fait un sapin comme moi.

Place à nouveau à la dégustation par les membres du jury qui dure quand même plusieurs minutes... puis nous sommes les 2 appelés pour avoir un retour par le Président du jury sur notre réalisation avant l'annonce des résultats.
Il commence par mon sapin et je n'ai droit qu'à des remarques positives par rapport au visuel mais aussi aux différentes structures et parfums qui sont fortement appréciés avec un clin d'oeil de la part de Mercotte donc je commence à y croire puis avoir fait un retour à l'autre concurrent sur sa réalisation, le temps de l'annonce des résultats est venu et je gagne enfin mon premier concours !!!!!!!
J'ai enfin déjoué le sort puisque jusqu'à ce moment à chaque fois que Mercotte me jugeait sur un concours, je finissais seconde, ce qui m'a valu le surnom de Poulidor des concours.

Je pense vraiment que c'est le concours qui m'a demandé le plus d'heures de travail, de réflexion et de stress et du coup ce n'était pas pour rien.
Je vais donc repartir super heureuse de Chambéry avec un magnifique robot Kitchenaid dans mon coffre et le plein de jolis souvenirs des moments passés avec mes copains et adversaires d'un jour mais aussi des très belles rencontres et du fabuleux accueil savoyard.

Le soir même, je me dis que j'ai participé à toutes le finales des concours amateurs que je voulais tenter avec plus de 13000 kms à travers toute la France et je décide donc de me lancer dans un autre défi et je m'inscris pour passer le CAP pâtisserie en candidat libre :-).

2 commentaires:

  1. Mes sincères Félicitations, elle a gagné, elle a gagné !!!
    C'est extra pour toi, je ne savais pas que tu faisais tous ces concours et bien tu l'as mérité ton robot ...
    Et tu as raison passe ton CAP, tu l'auras les doigts dans le nez hi hi
    C'est la Championne !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je l’ai passé en Juin et je l’ai eu 😉😉😉😉. Merci

    RépondreSupprimer